©2018-2019 by Soiz' Naturopathe. Tous droits réservés. Mentions Légales 

  • Soizic Huet

Les essentiels des huiles essentielles




Il y a quelques années, un mois de Novembre, je me rappelle m’être rendue à la pharmacie avec le nez aussi rouge que le pilier de bar du coin, les yeux larmoyants comme après un épisode de la petite maison dans la prairie et la tête faisant office d’une boite de nuit passant uniquement des morceaux de techno. Au top de ma forme, je regarde la pharmacienne avec derrière elle son étalage prometteur de produits me garantissant une récupération en 48h grâce à toutes ces petites gélules dont on vante les effets efficaces dans les publicités. Devant tant de choix et la tête en vrac, je décide simplement de demander le conseil avisé à la pharmacienne qui, elle, est au plus fort de ses capacités. Et là, j’hallucine, au lieu de se diriger vers les pilules miracles, elle me dit simplement qu’elle n’utilise que des huiles essentielles pour se soigner et notamment pour les gros rhumes. J’ai testé et j’ai adopté cette nouvelle façon de prendre soin de soi. Attention il ne s’agit pas d’opposer le « tout chimique » contre le « tout naturel ». Les substances chimiques de synthèse ont permis des résultats exceptionnels que tout le monde reconnait. Mais les effets secondaires fréquents expliquent une certaine défiance du public qui se tourne vers des médications certes efficaces, mais plus simples et plus naturelles. Cette tendance très actuelle est la raison principale du renouveau phytoaromathérapie scientifique crédible. Mais encore faut-il savoir les utiliser à bon escient et comment, car elles ont toutes des propriétés différentes et souvent agissent en synergie. Alors respirez, blottissez-vous dans votre canapé et lisez attentivement ce qui suit, éventuellement prenez des notes ça pourrait vous servir.


Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?


Une huile essentielle est une substance aromatique volatile obtenue à partir d’une matière végétale, soit par distillation à la vapeur d’eau avec un alambic (même principe utilisé pour obtenir de l’eau-de-vie), soit par distillation sèche ou par expression mécanique des zestes. Toutes les parties peuvent être distillées en fonction des propriétés reconnues du végétal.


Les critères de choix et de qualité pour choisir les HE :



On voit fleurir sur le marché de nouvelles marques d’huiles essentielles qui sont loin d’avoir toutes les mêmes propriétés et donc de surcroît le même résultat. L’huile essentielle doit être :

Ø 100 % naturelle et BIO

Ø 100% pure et intégrale

Ø Définie par son nom botanique (identité en termes latins)

Ø Définie par la partie distillée : écorce, fleurs, feuilles …

Ø L’origine géographique

Ø Définie par son chémotype

Alors je me permets juste de revenir sur ce mot « chémotique », car on le voit souvent, mais on ne sait pas forcément ce qu’il signifie.


Notion de chémotype :

Bon, par contre je ne sais toujours pas comment cela se prononce avec [K] ou [Ch]. Donc une HE contient des corps chimiques très complexes. Il s’agit de plusieurs assemblages moléculaires très divers ayant chacune des propriétés différentes. Dans une même espèce botanique, cette variation chimique nous permet de définir précisément la nature des sous-espèces et des variétés. Cette variation chimique génère la notion de : chémotype ou race chimique. Une notion capitale en aromathérapie, car elle permet la classification chimique, biologique et botanique désignant ainsi la molécule majoritairement présente dans une HE.

Bien, vous êtes toujours là ? Alors continuons, je vous assure ça vaut le coup et après ces notions primordiales permettant de comprendre les produits que l’on utilise, prenons le temps de voir les précautions d’emplois, car comme tout produit actif, il y a des règles à respecter.


Précautions d’emplois des huiles essentielles :

Ø Par précaution, les 3 premiers mois de grossesse interdisent l’emploi des HE

Ø Après massage ou application cutanée, on se lave les mains

Ø Les flacons hors portée des enfants

Ø Toujours effectuer un test cutané dans le creux du coude et attendre 15 min afin de détecter une réaction allergique

Ø En cas d’absorption accidentelle ou d’application sur les muqueuses ou les yeux, appliquer ou ingérer de l’huile grasse (olive, tournesol …)

Ø Les yeux, le nez, le conduit auditif, les zones ano-génitales ne peuvent jamais être l’objet d’application d’huiles essentielles pures, elles doivent être mélangées avec une huile végétale.


Conditions de conservation des huiles essentielles :

Ø A l’abri de la lumière

Ø A l’abri de la chaleur (>45°c)

Ø Flacon en verre opaque coloré qui permet de filtrer les UV.


Les 10 bonnes raisons d’utiliser les HE :

Ø Les Huiles essentielles sont les reines des « anti » : anti-infectieuses (parasites, bactéries), antivirales (virus), antifongiques (champignons), anti-inflammatoires, anti catarrhale (inflammation des muqueuses) bref elles ont des propriétés communes avec les antibiotiques, mais elles ne provoquent pas d’antibiorésistance et ça, c’est chouette !!

Ø Elles agissent sur la circulation sanguine (pas mal pour les gambettes)

Ø Elles agissent sur le système nerveux (ah ça apaise)

Ø Elles agissent le système endocrinien (nos hormones et nous, les femmes, sommes particulièrement intéressées)

Ø Les huiles essentielles stoppent la prolifération des germes nocifs tout en ayant une influence positive sur la réponse immunitaire.

Bien, alors il serait temps de partir à la découverte de ces merveilleuses HE et se concocter sa trousse pour soulager les bobos du quotidien. A chaque description, vous trouverez les noms en latin afin d’éviter toutes confusions, car, par exemple la lavande vraie na pas les mêmes propriétés que la lavande aspic.


Trousse HE pour l’enfant à partir de 3 ans :



HE Camomille romaine (noble) - Chamaelum nobile :

Ø Poussées dentaires => 1 goutte directement sur la gencive douloureuse.

Ø Agitation, anxiété => à respirer directement sur un mouchoir 2 à 3 gouttes.

HE Hélichryse (immortelle) – Helichrysum italicum :

Ø Coup, choc, bleu => 1 à 2 gouttes sur l’endroit du coup et à renouveler 3 à 5 fois par jour.

Essence de citron – Citrus limonum :

Ø Mal des transports => 1 goutte sur ½ sucre et laisser fondre en bouche.

IA ne pas utiliser sur la peau en cas de soleil, car elle est photosensibilisante.

HE Lavande officinale (vraie) – Lavandula angustifolia

Ø agitation, insomnie => 1 goutte sur le plexus solaire ou 2/3 gouttes sur un mouchoir ou la taie d’oreiller.

HE Ravintsara – Cinnamomum camphora

Ø pour toutes les infections ORL => 1 à 2 gouttes de Ravintsara dans une cuillère de miel ou d’huile d’olive sous la langue, à prendre 3 fois par jour, se frictionner la voute plantaire avec 2 à 3 gouttes quand on est en contact avec des personnes ayant un gros rhume en prévention.


Trousse HE pour les ados :


HE Tea tree (arbre à thé) – Melaleuca alternifolia

Ø Acné => 1 goutte sur chaque bouton matin et soir après la toilette.

HE Laurier noble – Laurus nobilis

Ø Pour plus d’assurance le jour d’un examen => 2 à 3 gouttes sur un mouchoir et respirer.

Ø Douleurs dentaires => 2 gouttes de HE avec 2 gouttes d’huile végétale (noisette) et appliquer sur la zone douloureuse.

HE Marjolaine à coquilles – Origanum majorana

Ø Anxiété, stress => 1 à 2 gouttes sur le plexus solaire en application ou 2 à 3 gouttes sur un mouchoir et respirer.

HE Menthe poivrée – Mentha piperita

Ø Bonne haleine => 1 goutte sur un ¼ de morceau de sucre de canne à sucer avant un rendez-vous.


Trousse pour l’été :

He Lavande aspic – Lavandula latifolia spica

Ø Piqure d’insecte => 2 gouttes directement sur la piqure et appliquer toutes les 5 minutes pendant ½ heure.

HE Palmarosa – Cymbopogon martinii

Ø Déodorant => 1 goutte sur chaque aisselle.

HE Origan compact – Origanum compactum

Ø Turista/ Diarrhée => 1 goutte sur un comprimé neutre ou dans une cuillère d’huile d’olive à laisser fondre en bouche avant ou après les repas.


Trousse pour l’hiver :

HE Thym à thujanol – Thymus vulgaris thujanoliferum

Ø Frilosité => 5 gouttes de HE thym à thujanol avec 10 gouttes d’huile d’amande douce et appliquer en massage sur le thorax et le dos.

HE Eucalyptus radié – Eucalyptus radiata

Ø Sinusite, otite, angine => 1 goutte en massage autour de l’oreille en cas d’otite, 2 gouttes dans du miel et laisser fondre sous la langue pour l’angine et 2 gouttes diluées dans 2 gouttes d’huile d’amande douce avec 2 gouttes de niaouli à appliquer autour du nez et sur le thorax.

HE Niaouli – Melaleuca quinquenervia

Ø Herpès => 2 gouttes pures toutes les 2 heures sur la zone atteinte.

Je ne pouvais pas terminer cet article sans vous proposer une solution pour les lumbagos et autres douleurs musculaires, c’est l’huile préférée de mon petit mari, j’ai nommé :

HE gaulthérie – Gaultheria procumbens

Ø Douleurs musculaires => 2 gouttes de HE gaulthérie mélangées avec de l’huile végétale d’arnica à appliquer en massage sur la zone douloureuse 2 à 3 fois par jour de préférence après un bain chaud par exemple.



Cette liste est loin d’être exhaustive, mais elle vous montre ces possibilités immenses. Surtout, ne doutez pas de leur efficacité et prenez en compte les précautions d’emploi. Il est évident que ces huiles essentielles sont d’une aide précieuse ce qui n’empêcha pas avant tout de garder en tête qu’elles s’inscrivent dans une bonne hygiène de vie avec une alimentation adéquat et de l’activité physique. Prenez soin de vous.


Source : Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy