©2018-2019 by Soiz' Naturopathe. Tous droits réservés. Mentions Légales 

  • Soizic Huet

Comment vivre sereinement les fêtes de fin d’année

Alors ça y est le sapin est enguirlandé, les cadeaux empaquetés, la playlist des chants de noël prête et la commande des huîtres passée. Bien ! Vous êtes dans les temps, mais avez-vous pensé à vous ? Eh oui à votre petite personne qui s’apprête à vivre une semaine de marathon entre les repas plus copieux que d’habitude, à supporter les blagues de l’oncle Robert à vous faire mal aux zygomatiques à force d’exprimer un pseudo rire, à écouter la réussite exceptionnelle du cousin d’Amérique relatée par la tante Ursule et à gérer un niveau de décibel qui n’a rien à envier à un concert de métal. Hum je vous vends du rêve ! Et si cette année, vous vous prépariez en douceur et vous envisagiez de retrouver votre regard d’enfant sur ces fêtes qui restent un moment à part dans l’année.


Pour les conseils de mises en beauté, il y a pléthores dans les magazines de tous types et vous trouverez souvent la potion à votre convenance. Je vous propose donc plutôt d’aborder le sujet des fêtes sur un plan émotionnel, car c’est souvent une période propice à la cristallisation des émotions récurrentes et quoi de plus récurent que les fêtes de Noël. Alors prête(s), prêt(s) pour le compte à rebours ?




J - 5 : Se mettre au parfum !


Il serait temps de reprendre contact avec votre cousine au courant de la dernière otite du petit dernier et qui pose toujours son regard bienveillant sur la famille (oui cela n’aurait aucun intérêt de se mettre en contact avec un élément se nourrissant des malheurs des uns et des autres). A cela il y aura plusieurs vertus : vous vous reconnectez à la famille qui peut-être lointaine et vous éviterez des impairs éventuels. Et puis c’est une bonne rentrée en matière pour retrouver l’esprit de fête avec une personne qui vous ait agréable.



J - 4 : S’alléger


Et pourquoi ne pas choisir ce moment pour vider vos placards des babioles qui encombrent votre espace puisqu’il y a de fortes chances pour recevoir à nouveau d’autres babioles qui s’ajouteront aux premières. Et hop un petit tour dans une recyclerie pour leur donner une seconde vie et ainsi faire plaisir à d’autres personnes.




J - 3 : Se mettre au vert


On ne va pas se mentir cette période est synonyme de bombance et de repas plus copieux que d’habitude et je vous assure que c’est compliqué de faire une diète les lendemains de fête. Il est plus judicieux de commencer à reposer votre appareil digestif quelques jours avant et d’arriver le jour J avec l’envie de partager ces repas gargantuesques. Diminuez votre apport en protéine (privilégiez les poissons blancs et les volailles, mais sans sauce), il serait temps d’essayer de remplacer les repas du soir par des jus de légumes verts (voir article sur les jus), de ne pas consommer votre habituel verre de vin et de laisser au frais votre plateau de fromages. Le matin, un verre de citron pressé bio dans une eau tiède aidera votre foie à se mettre au travail. Il vous en sera reconnaissant.



J – 2 : S’oxygéner


Cela n’aura échappé à personne, mais le soleil est plutôt pâle et se fait désirer et pourtant nous commençons à manquer de vitamine D, pas toujours envie de mettre le nez dehors au risque de voir sa mise en plis fichue et son maquillage ressemblait à un masque de panda (vous sentez le vécu ?). Alors, enfilez gants, bonnet et écharpe pour affronter cette bise qui vous refroidit le bout du nez en un rien de temps, mais quel plaisir de profiter de ce rayon de soleil qui peine à sortir. Plus vous affrontez des températures froides plus votre système immunitaire va se booster. Ensuite, partager un petit thé de Noël (je n’ai pas dit vin chaud hein !) accompagné d’une clémentine. C’est tellement bon pour votre moral et puis ça resserre les pores de la peau, parfait comme base de maquillage.



J – 1 : Se pomponner



Ma fille a un concept beauté qui lui réussit très bien : elle se met en jachère. Oui comme les champs laissés tranquilles sans aucune intervention humaine pendant un certain laps de temps. Alors, laissez votre peau respirer avec uniquement une petite crème de jour et n’hésitez pas à traîner dans votre pyjama en pilou. Le contraste sera saisissant quand vous enfilerez votre tenue de soirée. Vous serez prête à défier le monde avec une grande confiance en vous.



J : Se comporter comme un enfant


Je me rappelle l’odeur du sapin qui trônait près de la cheminée avec les cadeaux qui s’accumulait à son pied, le plaisir de la veillée (garantie d’un coucher plus tardif) qui laissait place à des jeux dès le dernier morceau de bûche avalé. Ce moment était à part où l’on sentait que la frontière entre le monde des enfants et des adultes était plus ténue que le reste du temps. Quel plaisir de voir les adultes faisant les fanfarons et raconter des histoires plus ou moins drôles qui me faisait rire à gorge déployée. Je ne subissais pas, car mon regard était bienveillant comme peuvent l’être les enfants, je n’avais rien à leur démontrer, mais tout à apprendre de leurs codes pour devenir à mon tour une grande. Retrouvez ce moment si particulier en posant un regard plus clément sur ceux qui vous entourent.

Mangez des clémentines et pressez la pulpe qui peut piquer les yeux, allez sous la table rejoindre la petite dernière pour écouter les conversations des grands, mais sous un angle différent, scrutez les cadeaux en espérant découvrir le vôtre, faites-vous des câlins et profitez de ce moment si particulier.


Joyeux Noël et bonnes fêtes !!!