• Soizic Huet

A la découverte des huiles végétales

En voilà une belle façon de s’approprier de façon simple les vertus et les bienfaits des plantes. Et ce n’est que justice de leur rendre hommage, car elles sont si souvent décriées pour leur côté gras, pas facile à l’usage. Pourtant chacune a ses propres propriétés et quand on sait comment les utiliser, elles deviennent vite indispensables dans notre routine beauté. Oui, car je ne vais pas vous parler des huiles à consommer au fond de votre poêle, mais des huiles utilisées pour votre santé et beauté.

Avant de découvrir nos belles huiles, une petite précision s’impose afin de bien comprendre ses différents composants, comment choisir une huile de qualité et quelle la différence entre une huile végétale et un macérât huileux.





1. QU’EST-CE QU’ UNE HUILE VÉGÉTALE ET COMMENT LA CHOISIR


Une huile végétale (à ne pas confondre avec l’huile essentielle) provient d’une plante oléagineuse riche en matières grasses dont l‘extraction donnera l’huile. On connait tous le principe avec l’huile d’olive obtenue par la pression des olives.

Le premier critère dont on ne peut déroger c’est de choisir une huile végétale vierge de première pression à froid et bio. Bio, car la plupart des produits toxiques ont une grande affinité avec les corps gras ayant la particularité d’être liposolubles (capacité à se dissoudre, se mélanger avec un corps gras). La conséquence est de se retrouver à s’étaler sur la peau des pesticides, pas vraiment l’effet recherché …

Première pression à froid, car si c’est une pression à chaud, le rendement sera meilleur pour le fabriquant, mais votre huile sera dénaturée sachant que le chaud est délétère pour la plupart des huiles. De plus ces huiles subissent une série de traitements chimiques très invasifs (raffinage, décoloration ou désodorisation …) ce qui a pour conséquence de les priver d’une part important de leurs vitamines, acides gras et antioxydants. Certes, on obtient du coup des produits très standardisés possédant une très bonne conservation, mais qui n’ont aucun intérêt nutritionnel et des bienfaits en cosmétiques.

Le qualificatif vierge est attribué à une huile répondant aux critères suivants :

v Première pression à froid

v Clarification par des moyens physiques ou mécaniques

v Aucun traitement de raffinage physique ou chimique

Cette règle, bien sûr, s’applique autant aux huiles que l’on va consommer qu’aux huiles utilisées en phytocosmétique. Un autre aspect que l’on prendra en compte c’est la viscosité, l’aspect plus ou moins gras sur la peau et l’odeur.



2. QU’EST-CE QU’UN MACÉRAT HUILEUX


Une huile végétale est obtenue grâce à la pression d’une plante ou un fruit oléagineux qui permet d’obtenir un jus lipidique. Or il existe beaucoup de plantes qui ne peuvent produire d’huile et pourtant leur action bénéfique s’exprime grâce aux huiles. La façon la plus simple est donc de procéder à un macérât huileux. C’est un procédé vieux comme Hérode qui permet de concocter des solutions simples pour les petits bobos du quotidien en laissant macérer la plante dans une huile afin d’extraire ses composants (promis je vous donnerai la potion magique pour arriver à confectionner soi-même son macérât dans un prochain blog).

Bien évidemment l’importance de l’huile est primordiale dans l’élaboration d’un macérât et la première qualité requise est sa stabilité, qu’elle ne devienne pas rance rapidement. Le choix se portera donc sur une huile de type mono insaturé ou saturé.

Alors voici le moment d’une petite digression laissant la place à un peu de chimie pour comprendre en quoi consiste cette notion de stabilité pour une huile et les utiliser à bon escient.



3. NOTIONS DE CHIMIE CONCERNANT LES 3 GRANDES FAMILLES D’ACIDE GRAS


Il faut savoir que la famille des lipides est composée de plusieurs branches qui n’ont donc pas les mêmes utilisations et mêmes vertus, ce qui leur confère une si grande richesse quand on comprend l’importance de chacune et à quel usage elles sont destinées. On peut distinguer 3 types d’acide gras :

- Les polyinsaturés : Ils contiennent des doubles liaisons voire plusieurs. Une double liaison d’un point de vue stabilité, c’est un point de faiblesse. Au plus, un acide gras contient des doubles liaisons, au plus il va rancir vite. Mais ces polyinsaturés sont indispensables à notre bon fonctionnement métabolique. En effet l’oméga 3 (le fameux) appartient à cette famille et son rôle est fondamental pour la fluidité du sang tandis que l’oméga 6 à un effet anti-inflammatoire. Maintenant il faudrait respecter un ratio de 4 Oméga 6 pour 1 Oméga 3, à l’heure actuelle on approche plus de 20 rations d’oméga 6 pour une ration d’oméga 3 !!!

- Les mono insaturés : ils contiennent qu’une double liaison et donc ils sont plus stables et rancissent beaucoup moins vite. C’est notre fameuse huile d’olive riche en oméga 9. Elle réduit le risque des maladies cardiovasculaires ainsi que les risques de diabète de type 2. Ne pas dépasser en cuisson les

180 °c.

- Les acides gras saturés : Ils ne contiennent aucune double liaison, c’est donc eux qui remportent la palme de la stabilité. De plus ils conviennent très bien pour les cuissons élevées (plancha par exemple). Ils sont facilement identifiables, car ils durcissent à température ambiante. On les retrouve principalement dans les graisses animales et ce ne sont pas les amis des cardiologues …mais avec modération ça passe.

Je ne vais pas vous faire languir davantage pour découvrir quelques-unes de ces huiles ou macérât.




4. L’AMANDE DOUCE

(Pression des amandes)

Toutes les mamans la connaissent, car c’est une huile adoucissante et protectrice par excellence. Son absorption est moyenne et elle peut être comédogène donc moins adoptée aux peaux acnéiques.

Elle convient parfaitement aux peaux sèches pour la toilette ou le démaquillage. C’est aussi une base parfaite pour les mélanges d’aromathérapie (grande affinité avec les huiles essentielles), car son rapport qualité/prix est très avantageux et son confort d’application optimale. De plus elle est assez stable puisqu’elle est riche en Oméga 9 et fait partie des huiles mono-insaturées.

Indications d’utilisation :

- Démaquillage

- Prévention des vergetures durant la grossesse

- Croûtes de lait du nourrisson

- Base de massage (quelques gouttes de HE Lavande vraie, bois de Hô …)

- Peau très sèche ou irritée

Avec quelles HE ?

Très bon support pour mélanger les HE comme par exemple :

- la camomille romaine au niveau du plexus solaire quand on est en état de stress.

- Gaulthérie pour les douleurs musculaires.

- Palmarosa en déodorant.



5. L’ARGAN


(Pression des amandes des noix de l’arganier)

C’est un trésor de l’Atlas, l’arganier, l'arbre de l'huile d'argan ne pousse que dans les contrées semi-désertiques du Maroc, de Safi au Nord jusqu’aux confins steppiques du Sahara au Sud, dans le Haut Atlas. La peau l’absorbe très bien et peut être qualifiée d’huile sèche. Son odeur est discrète quand elle est de qualité, elle rappelle la noix toastée.

Elle est très prisée des femmes berbères, car c’est une huile anti-âge, réparatrice et protectrice cutanée. En cosmétique, elle est utilisée vierge tandis que pour la cuisine, l’argan sera torréfié d’où son odeur plus prononcée. Elle est stable, car elle contient de la vitamine E (antioxydant) et des oméga 9.

Indications d’utilisation :

- Rides

- Cheveux abimés (avec une goutte d’Ylang-ylang)

- Psoriasis

- Eczéma

- Crevasses et gerçures



6. LA BOURRACHE


(Pression des graines de fleurs de bourrache)

La bourrache est une plante oubliée de nos jardins et pourtant se graines recèlent un véritable trésor pour les femmes à partir de 40 ans, car elle régénératrice cutanée du fait de la présence d’oméga 6 de type acide gamma-linolénique réputé comme régulateur endocrinien et réparateur cutané. Son absorption est moyenne, mais rapide. Son odeur est discrète et neutre.

Du fait de ses propriétés, elle sera une alliée précieuse pour les peaux matures en manque d’élasticité, mais aussi efficace contre les douleurs prémenstruelles, car c’est un régulateur hormonal.

Indications d’utilisation :

- Peau mature (pré et post ménopause)

- Syndrome prémenstruel (HE sauge)

- Rhumatismes




7. CALENDULA


(Macération des fleurs de souci dans une huile)

Voici le macérât le plus utilisé et le plus connu pour ses vertus douces, anti-inflammatoire, antiallergique et antiprurigineux (anti démangeaison) tel une caresse apaisante. Son absorption est bonne. Le calendula est un très bon ami des bébés, mais aussi des peaux sensibles qui gratouillent.

Indications d’utilisation :

- Allergies cutanées et urticaire (HE Camomille romaine)

- Rougeurs et irritations

- Toilette intime

- Soins de bébé

- Piqure d’insecte (HE lavande aspic)



8. CALOPHYLLE


(Pression des noix du calophyllier)

C’est une vraie trousse à pharmacie à elle toute seule, elle est très aromatique et sent assez fort (rappelle le curry ou le café) et c’est un soin à elle seule grâce à ses puissants actifs. C’est le produit support pour favoriser la circulation et fluidifier le sang. Son absorption est très moyenne et un massage long sera nécessaire. Tant mieux, car c’est une huile qui convient très bien pour les problèmes circulatoires et rien de tel que la combinaison d’une huile appropriée avec un massage lymphatique pour mettre en mouvement les liquides et ressentir les effets drainants.

Elle se fige en dessous de 14°c.

Indications d’utilisation :

- Varices

- Jambes lourdes

- Drainage lymphatique (HE Patchouli)

- Cicatrices récentes (HE Hélichryse)

- Couperose et rougeurs (HE Hélichryse)

- Vergetures (HE Ylang-ylang)



9. CAROTTE


(Macération des racines de carotte dans une huile)

Le macérât indispensable pour nous accompagner durant l’été et nous donner un teint éclatant. Son absorption est très bonne et bourrée de bêta-carotène qui est idéale pour préparer la peau au soleil ou pour illuminer le teint. Très bien toléré par toutes les peaux même celle à tendance acnéique ou grasse. Attention, car cette huile peut tacher les tissus !

Indications d’utilisation :

- Préparation au soleil

- Autobronzant



10. JOJOBA


(Pression des graines de Jojoba)

Le jojoba est considéré comme une cire végétale avec sa forte concentration en acide gras mono insaturés. Cette cire était utilisée par les Incas pour se protéger du soleil. Elle s’imprègne très bien en laissant la peau satinée, elle est appréciée par les peaux à tendance acnéique. Son profil est proche du sébum humain ce qui en fait un bon régulateur des sécrétions sébacées. On la retrouve souvent comme base dans les préparations cosmétiques.

Indications d’utilisation :

- Hydratation pour tous types de peaux notamment les peaux grasses et mixtes.

- Cheveux gras ou cassants

- Protection de la peau face au froid

- Anti-âge cutané




11. Noyaux d’abricot


(Pression des amandes du noyau d’abricot)

Elle fait partie des huiles les plus polyvalentes, elle est stable avec 2 tiers d’acide gras mono-insaturés (oméga 9) ce qui en fait une bonne base pour les préparations aux huiles essentielles. De plus elle est riche en vitamine E (antioxydant). Elle s’imprègne très bien et garantit une peau adoucie et un teint éclatant.

Indications d’utilisation :

- Démaquillage à l’huile

- Peau terne

- Massages

- Soins des bébés

- Préparation au soleil

- Après soleil



12. RICIN


(Pression des graines de Ricin)

Cette huile est utilisée depuis des millénaires pour ses vertus « magiques », notamment par les Égyptiens qui utilisent principalement ses vertus sur la peau. On dit qu'elle était l'huile préférée de Cléopâtre, qui s'en servait quotidiennement pour se démaquiller. C’est l’huile du poil ! Elle renforce les cils, les sourcils, les cheveux et les ongles qu’elle fait pousser plus épais. Elle est très visqueuse et pas si facile à faire pénétrer, mais ne la boudons pas !!

Indications d’utilisation :

- Cheveux fatigués ou abimés

- Chute des cheveux (avec HE de sauge sclarée, pamplemousse)

- Contre les pellicules (HE Eucaplytus radié, Palmarosa, Tea tree)

- Pour le massage des cuticules (HE citron, Ylang-Ylang)


A la prochaine pour de nouvelles aventures !

©2018-2019 by Soiz' Naturopathe. Tous droits réservés. Mentions Légales